Tunisie : Rached Ghannouchi convoqué par la brigade anti-terroriste

Rached Ghannouchi

Selon l’agence REUTERS qui cite le bureau du président du Parlement dissous, Rached Ghannouchi a été convoqué pour comparaitre ce vendredi 1er avril 2022 devant la brigade anti-terrorisme sur fond de la tenue d’une plénière virtuelle à l’ARP.

Rached Ghannouchi, président du Parlement dissous, avait lui-même confirmé, hier jeudi 31 mars, dans une déclaration accordée à la chaîne al Jazeera, qu’une trentaine de députés ayant participé à la session parlementaire virtuelle qui s’est tenue hier, ont été convoqués par la brigade antiterroriste, qualifiant cela de très dangereux.

Deux députés faisant partie des 116 députés ayant voté pour un projet de loi annulant les dispositions et les décrets présidentiels annoncés après le 25 juillet., ont annoncé avoir été convoqués par la brigade antiterroriste.

Le député d’Ennahdha, Imed Khemiri, a annoncé, le même jour sur sa page Facebook, avoir été convoqué par l’unité antiterroriste d’El Gorjani, dénonçant cette convocation qui intervient au lendemain de la dissolution du Parlement.

Idem pour le député Walid Jalled, qui a annoncé, sur les ondes de Shems Fm, avoir été convoqué par la brigade antiterroriste.

La ministre de la Justice a autorisé le ministère public à ouvrir une enquête contre un nombre de députés pour organisation de bande visant à comploter contre la sureté de l’Etat.

Cette autorisation intervient conformément au code pénal, rapporte la radio Mosaïque FM.

116 députés ont voté, mercredi 30 mars, pour un projet de loi annulant les dispositions et les décrets présidentiels annoncés après le 25 juillet.

L’adoption de ce projet de loi intervient lors d’une plénière tenue ce mercredi, faisant fi aux décisions du président de la République.

En effet, c’est en défiant le président de la République, Kais Saied, que 121 députés du Parlement gelé ont tenu, ce mercredi 30 mars 2022, une première séance plénière.

Le chef de l’Etat a riposté par la dissolution du parlement, pour défendre la sécurité nationale.

Commentaires: