Tunisie : Rached Ghannouchi rejette la dissolution du Parlement

Rached Ghannouchi, président du Parlement dissous, a réagi à la décision prise, hier par le Chef de l’Etat Kais Saied de dissoudre l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Dans une déclaration accordée à la chaîne al Jazeera, Rached Ghannouchi a annoncé, ce jeudi 31 mars 2022, son rejet de cette décision prise par le président de la République, indiquant que la décision de dissoudre le Parlement représente une menace pour la Tunisie et sa sécurité.

Il a, par ailleurs, confirmé que plus d’une trentaine de députés ayant participé à la session parlementaire virtuelle qui s’est tenue hier, ont été convoqués pour enquête par la brigade antiterroriste, qualifiant cela de très dangereux.

Dans son intervention, Rached Ghannouchi a, par ailleurs, appelé à l’organisation d’un dialogue national unissant toutes les composantes de la scène politique tunisienne.

Le président de la République Kais Saied a annoncé hier soir, la dissolution du Parlement après avoir recouru à l’article 72 de la Constitution pour préserver l’unité de l’Etat et la sécurité des Tunisiens.

Ledit article stipule que  « le Président de la République est le Chef de l’État et le symbole de son unité. Il garantit son indépendance et sa continuité et veille au respect de la Constitution ».

Le chef de l’Etat a estimé que la tenue d’une plénière à l’ARP suspendue constitue un coup d’Etat avorté, promettant de poursuivre les responsables devant la Justice.

Rappelons que 116 députés ont voté, hier pour un projet de loi annulant les dispositions et les décrets présidentiels annoncés après le 25 juillet.

Commentaires: