Bouderbala : « Les prérogatives de Saied lui permettent de dissoudre le parlement »

Brahim Bouderbala

Les réactions à la dissolution du parlement se poursuivent. Le bâtonnier des avocats, Brahim Bouderbala est revenu, dans ce contexte, sur cette décision.

Dans une déclaration à Hakaek Online, Bouderbala a estimé que cette décision entre dans le cadre des prérogatives du président de la République Kais Saied.

« Sur le plan légal, on ne peut faire aucun reproche à cette décision », a-t-il insisté.

Et d’ajouter que la dissolution du parlement intervient pour confirmer la mouvance du 25 juillet.

Le président de la République Kais Saied a annoncé hier soir, la dissolution du Parlement après avoir recouru à l’article 72 de la Constitution pour préserver l’unité de l’Etat et la sécurité des Tunisiens.

Ledit article stipule que  « le Président de la République est le Chef de l’État et le symbole de son unité. Il garantit son indépendance et sa continuité et veille au respect de la Constitution ».
Dans une déclaration accordée à la chaîne al Jazeera, Rached Ghannouchi a annoncé, ce jeudi 31 mars 2022, son rejet de cette décision prise par le président de la République, indiquant que la décision de dissoudre le Parlement représente une menace pour la Tunisie et sa sécurité.

Commentaires: