Kais Saied : « Ce complot contre la sûreté de l’Etat ne passera pas »

Recevant ce mercredi 30 mars 2022 la cheffe du gouvernement, le président de la République Kais Saied a réagi à la plénière tenue aujourd’hui à distance au parlement suspendu.

Kais Saied a estimé qu’il s’agit d’un complot contre la sûreté de l’Etat et qu’il ne passera pas.

« J’ai pris contact avec la ministre de la Justice pour solliciter une action de la part du ministère public pour ouvrir une enquête contre ce plan », a-t-il expliqué, dans une vidéo publiée par la présidence de la République.

« Que chacun assume ses responsabilités, nous ne les laisserons pas diviser les Tunisiens, la sécurité de l’Etat n’est pas un jeu », a-t-il averti.

Kais Saied a estimé aussi que la décision adoptée par l’ARP suspendue n’a aucune légitimité.

La ministre de la Justice a autorisé le ministère public à ouvrir une enquête contre un nombre de députés pour organisation de bande visant à comploter contre la sureté de l’Etat.

Cette autorisation intervient conformément au code pénal, rapporte la radio Mosaïque FM.

116 députés ont voté, ce mercredi 30 mars, pour un projet de loi annulant les dispositions et les décrets présidentiels annoncés après le 25 juillet.

L’adoption de ce projet de loi intervient lors d’une plénière tenue ce mercredi, faisant fi aux décisions du président de la République.

Commentaires: