Tunisie : L’UGTT rejette les appels à tenir des plénières à l’ARP

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a estimé que ce qui se passe ces derniers temps sur la scène politique est déconcertant, en référence au dernier appel à tenir deux plénières à l’Assemblée des représentants du peuple gelée est dangereux.

Il a souligné son rejet des appels à tenir des séances au Parlement, « pour ne pas aggraver les choses ».

« La position du syndicat est claire et nous ne la changerons pas. Nous sommes avec les mesures 25 juillet et il n’y aura pas de retour en arrière », a-t-il déclaré, ce mardi 29 mars 2022, sur Mosaique fm. « Quiconque appelle à une autre légitimité se trompe car nous n’avons pas de gouvernement de l’Est et de l’Ouest… Nous soutenons la piste du 25 juillet, malgré les manquements, mais nous sommes capables d’avancer.  »

Pour lui, les appels à tenir des plénières au Parlement risquent d’aggraver la situation.

Taboubi a toutefois souligné qu’une construction participative est nécessaire avec toutes les forces nationales et civiles prévoyantes, notamment l’Union tunisienne du travail, pour assurer un avenir meilleur au pays.

Défiant le président de la République, Kais Saied, le Parlement gelé va, bel et bien, tenir non pas une mais deux séances plénières cette semaine.

Plusieurs députés ont appelé à la tenue d’une séance plénière pour débattre d’une alternative constitutionnelle mettant fin aux mesures d’exception prises par le Chef de l’Etat le 25 juillet 2021.

Une réunion du bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a été tenue lundi 28 mars 2022. En marge de cette réunion, il a été décidé de tenir deux séances plénières, la première, mercredi 30 mars et la deuxième samedi 2 avril, a annoncé l’assesseur du président du Parlement chargé de la communication, Maher Medhioub.

Commentaires: