Tunisie : La LTDH appelle à écourter la période de l’état d’exception

Le parlement avait été gelé par le président de la République, le 25 juillet 2021

Dans un communiqué rendu public, le conseil national de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) a réaffirmé  » l’engagement de la ligue à défendre tous les droits civils, politiques, économiques et sociaux « .

La Ligue souligne, par ailleurs, la nécessité d’écourter la période de l’état d’exception et d’impliquer les forces nationales dans l’élaboration des politiques générales.

« La ligue refuse d’adhérer à un système législatif qui conduit des civils à subir des procès militaires », souligne la LTDH dans une déclaration publiée lundi, à l’issue de sa réunion qui a eu lieu le week-end.

Elle appelle à accélérer l’amendement des lois concernées, ajoutant que  » les membres de la LTDH refusent également le phénomène de l’impunité, la poursuite des journalistes en justice en vertu de la loi sur le terrorisme et les restrictions imposées aux militants des droits de l’Homme « , lit-on de même source.

Commentaires: