Le PDL dépose une plainte urgente pour empêcher la tenue des plénières

Le PDL dépose une plainte urgente pour empêcher la tenue des plénières

La présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, a annoncé le dépôt d’une plainte urgente pour suspendre les travaux des deux séances panières prévues pour les 30 mars et 2 avril 2022.

Dans une vidéo sur la page officielle du parti, Moussi a expliqué que soulever cette question urgente vient afin d’éviter les conséquences dangereuses des décisions que la session contiendra sur la sécurité nationale et l’unité du pays et des institutions.

Elle a également estimé que les récentes déclarations du président de la République, lors de la réunion du Conseil national de sécurité, renforçaient la position de la « Fraternité », étant donné qu’il n’a pas dissous le Parlement, « laissant la possibilité à Rashed Ghannouchi de réapparaître ».

Rappelons que le bureau de l’ARP dont les activités sont suspendues a décidé de tenir deux séances plénières le 30 mars courant et le 2 avril prochain. La première plénière porte sur l’annulation des mesures exceptionnelles tandis que la deuxième examinera la situation financière, économique et sociale du pays.

Commentaires: