Organisation des élections : L’ISIE répond à Abir Moussi

Elections, Tunisie

Alors que la polémique autour de la tenue des prochaines élections enfle et que le président de la République n’a pas donné plus de précision les parties qui doivent les organiser, l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) est au cœur du débat.

Hier, la présidente du Parti Destourien Libre (PDL) Abir Moussi a averti l’Instance supérieure indépendante pour les élections contre « toute mesure tendant à organiser un référendum ou des élections non conformes à la loi et aux normes internationales ».

Ce mercredi 23 mars 2022, la réponse parvient du membre de l’Instance Farouk Bouaskar qui a affirmé que l’organisation de ces rendez-vous est du ressort de l’Isie strictement.

« L’organisation des nouvelles échéances électorales à savoir le Référendum et les Législatives anticipées de Décembre 2022 incombent à l’ISIE , seule autorité indépendante habilitée à en assurer l’organisation », a-t-il insisté.

Il faut rappeler que le vice-président de l’Instance Supérieure indépendante pour les élections (ISIE), avait souligné qu’un un amendement est nécessaire au sein de l’instance.

Farouk Bouaskar a déclaré qu’une réforme de l’ISIE avant les prochaines échéances électorales serait nécessaire. Cette réforme devrait porter sur l’amendement du statut de l’instance (décembre 2012), a-t-il indiqué à l’agence TAP.

Commentaires: