La Tunisie 1ère mondiale en termes de superficies allouées à l’oléiculture

Olives

La Tunisie se classe au 23e rang mondial dans le secteur de l’agriculture biologique, au premier rang mondial pour les superficies allouées à l’oléiculture et au premier rang en Afrique en termes de terres agricoles biologiques conformes aux cahiers des charges.

L’agriculture biologique en Tunisie a connu un grand développement au cours des deux dernières décennies, et la superficie des terres cultivées a été multipliée par 20 en 2020 (320 mille hectares portant un certificat de conformité), selon le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche. .

Sur les 250 produits agricoles biologiques disponibles en Tunisie, 60 sont exportés dont l’huile d’olive, les dattes, les légumes, les fruits, les plantes aromatiques et médicinales.

Le département ajoute que la Tunisie vise à « développer un modèle rural spécifique » d’ici 2030 qui vise à transformer le secteur bio-agricole en un moteur de croissance locale qui permettra la promotion d’autres secteurs tels que le tourisme, l’artisanat et les secteurs des énergies renouvelables.

Les recettes d’exportation de l’huile d’olive en hausse de 32%

Les recettes d’exportation sont en hausse comme le montrent les statistiques de l’Observatoire National de l’Agriculture (Onagri).

A fin janvier 2022, elles se sont élevées à 620,6 millions de dinars (MD), soit en hausse de 32%, par rapport à la même période de l’année dernière avec seulement 18% de ces recettes provenant des exportations de l’huile d’olive conditionnée.

Par ailleurs, on a enregistré une baisse de 4% en termes de quantités d’huile d’olive exportée, passant de 62 mille tonnes en janvier 2021, à 59.400 tonnes, à fin janvier 2022.

L’Onagri fait état d’une hausse de 40% du prix moyen de l’huile d’olive durant les trois premiers mois de la campagne 2021/2022.

En janvier 2022, le prix de l’huile d’olive extra vierge en vrac exportée a atteint 3,2 €/kg) contre 3,4 €/kg pour l’huile d’olive espagnole, à titre d’exemple, note l’observatoire.

Commentaires: