Consultation nationale : La Télévision nationale épinglée par la HAICA

La HAICA a appelé la Télévision tunisienne à écarter toute orientation politique dans le traitement médiatique des questions religieuses afin d’éviter toute instrumentalisation de la religion.

La Télévision nationale ou Watania 1 a été épinglée pour avoir utilisé la religion à des fins politiques et ce, en rapport avec la Consultation nationale.

La Haute autorité indépendante de l’audiovisuel (HAICA) a épinglé la Télévision nationale qui a diffusé un programme religieux, le 3 mars dernier au cours duquel il a été question du désintérêt des jeunes pour la Consultation nationale.

La HAICA a estimé, ce vendredi 18 mars 2022, que la Télévision nationale a transgressé le décret-loi n°116 en instrumentalisant un programme religieux pour faire de la propagande politique et pousser ces jeunes à participer à cette consultation.

La HAICA a appelé la Télévision tunisienne à écarter toute orientation politique dans le traitement médiatique des questions religieuses afin d’éviter toute instrumentalisation de la religion.

A deux jours de sa fin, la consultation nationale a connu la participation d’à peine plus de 416 mille citoyens. Pour les autorités, et notamment pour le président de la République Kais Saied, ce sont des « parties connues » qui ont entravé ce processus.

Le porte-parole du gouvernement et ministre de l’Emploi Nassereddine Nsibi, a même affirmé que des partis politiques sont derrière l’entrave de la consultation nationale.

Le point de vue des autorités n’est pas, cependant, partagé par l’organisation I Watch.

Les ministères de la jeunesse, des sports, des technologies de la communication et de la culture « ont lamentablement échoué » à faire attirer les citoyens et les inciter à participer massivement à la consultation nationale, lancée le 15 janvier et qui devrait prendre fin dimanche 20 mars », a constaté l’organisation « I Watch ».

Commentaires: