« Des partis politiques derrière l’entrave de la consultation nationale », accuse le gouvernement

Nassereddine Nsibi, porte-parole du gouvernement et ministre de l’Emploi

A quelques jours de sa fin, la consultation nationale a connu la participation d’à peine plus de 416 mille citoyens. Pour les autorités, et notamment pour le président de la République Kais Saied, ce sont des « parties connues » qui ont entravé ce processus.

Ce jeudi 17 mars 2022, le porte-parole du gouvernement et ministre de l’Emploi Nassereddine Nsibi, confirme ce constat affirmant même que des partis politiques et des parties structurées sont derrière l’entrave de la consultation nationale.

S’exprimant sur les ondes de Shems FM, il a affirmé que toutes les données issues de cette consultation seront communiquées et dévoilées en toute transparence.

Et d’ajouter que le président de la République tient toujours au calendrier qu’il a annoncé et que cette consultation sera clôturée le 20 mars comme prévu.

Le point de vue des autorités n’est pas, cependant, partagé par l’organisation I Watch.

Les ministères de la jeunesse, des sports, des technologies de la communication et de la culture « ont lamentablement échoué » à faire attirer les citoyens et les inciter à participer massivement à la consultation nationale, lancée le 15 janvier et qui devrait prendre fin dimanche 20 mars », a constaté l’organisation « I Watch ».

Selon un bilan actualisé à 19h00, le nombre de participants à la consultation en Tunisie et à l’étranger s’élève à 416.434 personnes.

Le chef de l’Etat avait annoncé qu’il est possible d’accéder gratuitement au réseau Internet jusqu’ au dimanche prochain pour participer à cette consultation. 

Commentaires: