Pourparlers de paix : Moscou exige un « statut neutre » pour l’Ukraine ; Kiev refuse

L’armée russe en Ukraine (mars 2022) | Photo : Reuters / ALEXANDER ERMOCHENKO

Les négociations en vue d’un cessez-le-feu en Ukraine où la guerre se poursuit, ont repris, ce mercredi 16 mars entre les deux belligérants ukrainien et russe.

La Russie a proposé un compromis qui a été rejeté par l’Ukraine. En effet, Moscou a proposé un « statut neutre » pour l’Ukraine comme la Suède ou l’Autriche. Mais Kiev a rejeté l’idée d’une neutralité à la suédoise ou l’autrichienne.

Pour justifier son refus, l’Ukraine dit vouloir que sa sécurité face à la Russie soit garantie par des puissances étrangères en cas d’agression.

En d’autres termes, Kiev souhaite que des pays signataires des garanties ne restent pas à l’écart en cas d’attaque contre l’Ukraine, mais qu’ils prendront une part active au conflit aux côtés de l’Ukraine, ce qui ne serait pas le cas du statut neutre voulu par la Russie.

Le statut neutre de l’Ukraine implique surtout qu’elle renonce à rejoindre l’Otan. Or mardi le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé qu’il fallait « reconnaître » que son pays ne rejoindrait jamais l’Alliance atlantique.

Commentaires: