Manifestations du 14 janvier : Imed Dghij condamné à trois mois de prison

Imed Dghij condamné après les manifestations du 14 janvier 2022

Il faisait partie des personnes arrêtées en marge des manifestations du 14 janvier dernier. Il avait pourtant été condamné à un mois de prison assorti d’une amende de cent dinars.

Imed Dghij, dirigeant de la Coalition El Karama, a été condamné, ce mardi 15 mars 2022, en appel à trois mois de prison, annonce la radio Mosaique fm.

Le ministère public auprès du Tribunal de première instance de Tunis a fait appel du premier jugement et Imed Dghij s’est vu condamné à une peine de prison après les évènements du 14 janvier dernier.

Trente autres manifestants, arrêtés dans le même contexte et maintenus en liberté, avaient été condamnés à payer une amende de cent dinars pour non-respect des mesures anti-covid (interdiction des rassemblements) et d’outrage à un fonctionnaire public dans l’exercice de ses fonctions.

Un manifestant, accusé d’outrage à un fonctionnaire public, avait, quant à lui, été condamné, le 28 janvier à quatre mois de prison avec exécution immédiate.

Commentaires: