Bombardement d’un hôpital pédiatrique : Kiev dénonce un « crime de guerre »

La municipalité de Marioupol, ville du sud-est de l’Ukraine assiégée par les forces russes, a accusé mercredi 9 mars la Russie d’avoir détruit un hôpital pour enfants par des frappes aériennes.

« Les forces d’occupation russes ont largué plusieurs bombes sur l’hôpital pour enfants. Les destructions sont colossales », a déclaré la municipalité dans un message posté sur internet, une information.

Selon un premier bilan présenté par les autorités locales, 17 blessés dont des enfants a été enregistré.

Ce jeudi 10 mars 2022, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a qualifié de « crime de guerre » le bombardement, de cet hôpital pédiatrique dans la ville stratégique de Marioupol, au sud-est de l’Ukraine.

« Quel genre de pays, la Russie, a peur d’hôpitaux et de maternités et les détruit ? », a clamé le président ukrainien, dénonçant les « atrocités » infligées à Marioupol, soumise depuis une semaine à un siège russe qui, selon la mairie, aurait causé la mort de 1 207 civils dans la ville.

Commentaires: