En dépit de la crise, la Tunisie espère séduire 660 mille touristes russes et ukrainiens

En dépit de la crise ukrainienne, où la guerre bat son plein depuis deux semaines, la Tunisie espère séduire les marchés russe et ukrainien cette année.

C’est en tout cas le souhait du ministre du Tourisme Mohamed Moez Belhassan qui a rappelé qu’en 2019, la Tunisie a accueilli près de 660 mille visiteurs russes et ukrainiens.

« Nous voulons atteindre ces chiffres cette années en dépit de la crise dans ces pays », a-t-il expliqué, affirmant que pour le moment aucun impact de ce conflit n’a été observé en Tunisie.

« Mais nous estimons que cette crise impactera d’une manière ou d’une autre le tourisme tunisien », a-t-il ajouté.

Au cours des années 2020 et 2021, le nombre des touristes a régressé à cause de la crise sanitaire, a-t-il relevé, précisant que seulement 90 mille touristes russes ont visité la Tunisie durant cette période. « Actuellement, il n’y pas de voyages touristiques programmés en provenance de Russie », a t-il précisé, faisant savoir que le ministère œuvre à relancer le flux touristique russe vers la Tunisie, en programmant des voyages directs entre les deux pays.

Dans ce cadre, il a annoncé la création d’une cellule de vigilance au sein de son département pour suivre de près la situation dans ces deux pays et essayer d’amortir l’impact.

Le tourisme, un des piliers de l’économie tunisienne sera impacté en effet par cette guerre. C’est ce que confirme aussi le secrétaire général de la fédération tunisienne des agences de voyages et du tourisme, Dhafer Latif, qui a pointé l’existence d’une crise au niveau des réservations des touristes russes en Tunisie, soulignant qu’à ce jour, il est impossible de savoir quelle sera la situation avec ce marché important à la lumière de la guerre en Ukraine.

Commentaires: