Agression d’un médecin : Tarek Haddad condamné à un an de prison

Le porte-parole du tribunal de première instance de Tataouine, Kassem Mezgar a confirmé qu’une peine de prison a été décidée contre le coordinateur du sit-in El Kamour Tarek Haddad, pour agression d’un médecin urgentiste de l’hôpital régional de Tataouine.

Condamnés à un an de prison ferme, Haddad et son accompagnateur sont également accusés « calomnie publique » et « outrage à un fonctionnaire public » dans l’exercice de sa fonction.

Il a ajouté ce mercredi 9 mars 2022 sur Mosaique fm que dans une autre affaire, une enquête a été ouverte auprès du juge d’instruction du tribunal de Tataouine, et des mandats de dépôt de prison ont été émis contre 3 personnes, dont le coordinateur général du sit-in d’El Kamour, Dhaou El Ghoul.

Ils sont accusés de « tentative de meurtre avec préméditation », « port et détention d’une arme à feu de classe III sans permis », en plus des chefs d’ivresse sur la voie publique et d’atteinte aux bonnes mœurs.

Rappelons que le mois dernier, un médecin de l’hôpital régional de Tataouine avait publié une vidéo sur les réseaux sociaux où elle accuse Tarak Hadded d’agression et de menaces, se montrant inquiète pour sa sécurité.

Selon le témoignage du médecin en question, « la sœur de Haddad l’a également menacée de mort ».

Réagissant à ces accusations, le concerné a brisé le silence sur les réseaux sociaux, affirmant qu’il n’a rien à voir avec cette affaire, ajoutant qu’au contraire, le médecin l’a poussé et a refusé de le soigner.

Commentaires: