Olfa Hamdi : « Nous sommes un parti centriste qui ira tantôt à gauche tantôt à droite »

Ça déménage avec Olfa Hamdi qui continue de livrer la vision de son nouveau parti politique, une semaine après le lancement de « Troisième République ».

Invitée par la radio Express fm, l’ancienne PDG de Tunisair est revenu sur les grands axes qui seront adoptés par son parti, indiquant que la vision économique de « Troisième République » reposera sur dix principaux objectifs dont certains ont déjà été évoqués lors de la présentation officielle.

Sur les ondes d’Express fm, elle s’est, cette fois attardée sur le manque de programmes et de visions économiques des gouvernants et des autres partis politiques, qui ne proposent aucune solution… contrairement à son parti et sur l’absence de compétences de nos chefs de gouvernements en économie.

« Mon parti sera une plateforme pour des compétences qui maîtrisent l’économie », a-t-elle laissé entendre, évoquant au passage le positionnement politique de son parti.

« Nous sommes un parti centriste qui ira une fois à droite et une fois à gauche selon la politique économique suivie ». Cela a le mérite d’être clair !

Entre autres promesses énumérées il y a une semaine, Olfa Hamdi promet l’introduction de l’énergie nucléaire, l’amélioration du classement du passeport tunisien, l’attraction de 18 millions de touristes et bien d’autres idées qui « transformeront » la Tunisie et feront de ce pays accablé par la crise un véritable Eldorado.

Lors d’une conférence de presse tenue le 24 février, elle a présenté le programme de son nouveau parti politique qui reste, selon elle, basé sur des priorités économiques.

« Notre projet est économique et nous avons un programme intégré pour doubler le revenu tunisien par habitant, créer des emplois dans les secteurs public et privé et recruter les talents tunisiens, en plus de nous concentrer sur le domaine agricole et d’introduire l’énergie nucléaire en Tunisie », avait-elle déclaré.

Les objectifs de Hamdi ne s’arrêtent pas ici : elle compte mettre en place une stratégie intégrée pour développer le secteur du tourisme dans tous ses aspects dans le but d’attirer 18 millions de touristes annuellement.

Commentaires: