« L’Ukraine remercie la Tunisie ! C’est dans le malheur qu’on reconnaît ses amis ! »

A l’Assemblée générale de l’ONU, 141 pays ont voté pour une résolution contre la Russie, ce mercredi 2 mars 2022 | CP : EyePress News/Shutterstock

L’ambassade d’Ukraine en Tunisie a tenu à remercier la Tunisie pour avoir voté en faveur d’une résolution dénonçant la guerre contre elle, en d’autres termes pour avoir pris position en sa faveur dans son conflit avec la Russie.

Dans un post publié sur sa page officielle, la nuit dernière, l’ambassade d’Ukraine en Tunisie se félicite en quelque sorte de la position de la Tunisie face à l’invasion russe.

« L’Ukraine remercie la Tunisie ! C’est dans le malheur qu’on reconnaît ses amis ! », peut-on lire dans ce message publié en marge de la 11ème session d’urgence de l’Assemblée générale des Nations Unies, au cours de laquelle la Tunisie a voté en faveur du projet de résolution condamnant la Russie pour son invasion en Ukraine.

Cette résolution souligne en particulier l’importance de l’adhésion de tous les États aux principes de la Charte des Nations Unies, notamment ceux relatifs au renoncement à l’usage de la force.

Il appelle également à la cessation immédiate des opérations militaires et exige que toutes les parties autorisent le passage sûr et inconditionnel des civils et des organisations humanitaires.

Le ministre des Affaires étrangères, Othman Jerandi, a expliqué, sur les ondes de Mosaique fm, le vote de la Tunisie en faveur de cette résolution, affirmant toutefois que « la Tunisie ne prend parti pour aucun pays contre un autre » et ne se range du côté d’aucune partie au détriment de l’autre.

Il a souligné que la position de la Tunisie encourage le dialogue entre les deux parties et a nié que la Tunisie ait pu faire l’objet de pressions avant de voter.

« La Tunisie a opté pour la procédure du vote motivé en vigueur aux Nations Unies et ce pour expliquer à l’opinion publique en Tunisie et dans le monde les fondements de sa position, qui est souveraine et n’est soumise à aucune pression », a-t-il dit.

Rappelons que la Tunisie a été critiquée notamment par l’ambassadeur de la Délégation de l’Union européenne (UE) en Tunisie, Marcus Cornaro pour sa position de neutralité.

« J’espère que cela reflète aussi l’esprit en Tunisie : rester neutre entre l’agresseur et la victime est une prise de position ! » a-t-il notamment lancé!

Commentaires: