Tunisie : La saison de la Omra menacée !

Refus de visas, manque d’agences de voyage, difficultés financières et faillite en vue… La saison de la Omra, tant attendue après la pandémie, a jusque là échoué.

Le chef du bureau régional de la fédération professionnelle mixte du tourisme, en charge du dossier de la Omra, Bilel Lajmi, a indiqué que l’Arabie saoudite n’a activé des contrats que pour six ou sept agences de voyages sur un total de plus de quarante agences de voyages tunisiennes.

Face à cette situation, les agences de voyages qui ont obtenu des contrats se trouvent incapables de répondre aux demandes, c’est ce qui a créé beaucoup de pression, selon ses dires.

Lajmi qui s’exprimait su les ondes Diwan fm, a fait savoir qu’environ 350 pèlerins n’ont pas voyagé en raison du refus de visas, ce qui a causé d’importants dommages aux agences de voyage.

« La saison de la Omra est sur le point de s’effondrer et les agences de voyages sont menacées de faillite compte tenu de l’incapacité à activer le reste des contrats et donc à payer les millions de dinars de pertes », a-t-il regretté.

La Omra à partir de 3000 dinars

En novembre dernier, le président de la fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV), Jaber Bouattouche, avait estimé que cette année le coût de la Omra allait augmenter pour atteindre 4300 dinars en raison des mesures sanitaires saoudiennes.

Information confirmée par le directeur général chargé du pèlerinage et de la Omra au ministère des Affaires religieuses, Samir Ben Nessib qui avait annoncé que les agences de voyages ont fixé leurs tarifs à partir de 3 mille dinars.

Il avait également annoncé que la valeur des transferts pour la saison actuelle a été fixé à 50 mille dinars par la Banque Centrale de Tunisie.

Commentaires: