Guerre en Ukraine : L’Algérie disposée à fournir plus de gaz à l’UE

« L’Algérie se dit prête à fournir plus de gaz à l’Union européenne en cas de difficultés ». C’est ce qu’a indiqué, dimanche 27 février, le président directeur général (PDG) de la compagnie algérienne des hydrocarbures, Sonatrach, Taoufik Hakkar, réaffirmant la disposition de l’Algérie à augmenter l’approvisionnement du marché européen en gaz, pour pallier les conséquences de l’invasion militaire russe en Ukraine.

Selon lui, la Sonatrach dispose d’une capacité non utilisée sur le gazoduc Transméditerranéen (reliant l’Algérie à l’Italie), qui pourrait être utilisée pour augmenter les approvisionnements du marché européen.

Il a d’ailleurs rappelé que l’Algérie contribue déjà à hauteur de 11% dans le total des importations en gaz de l’Europe et que le gazoduc Transméditerranéen peut transporter jusqu’à 32 milliards de mètres cubes par an, quatre fois plus que le gazoduc Medgaz qui alimente l’Espagne.

L’Algérie, qui exporte un maximum de 22 milliards de mètres cubes via le gazoduc Transmed aurait ainsi une capacité de 10 milliards de mètres cubes à exporter, toutefois elle ne pourrait pas à elle seule « compenser la baisse d’approvisionnement en gaz russe ».

Commentaires: