La réforme judiciaire et la stabilité politique, les derniers des soucis des Tunisiens !

Magistrature, parlement, personnalités politiques.. Les Tunisiens se moquent de ces sujets qui deviennent, pour eux, insignifiants par rapport à la l’amélioration de la situation économique et du pouvoir d’achat.

Le baromètre politique du mois de février 2022, préparé par Sigma Conseil en collaboration avec le journal Al Maghreb, a montré une légère prédominance de l’optimisme sur le pessimisme, avec 49,8% contre 46,2%.

Malgré ceci, la satisfaction des Tunisiens vis-à-vis de l’évolution de la situation dans le pays reste négative puisque le pourcentage d’insatisfaction est estimé à 52,9%.

Aussi, plus d’un tiers des personnes sondées, soit 35%, sont entièrement insatisfaits contre 20% qui ont exprimé leur entière satisfaction.

Les priorités clés des Tunisiens sont de nature économique et sociale. L’amélioration de la situation économique arrive en tête des attentes avec 45%, suivie par l’amélioration du pouvoir d’achat et la réduction de la pauvreté (43%), la restructuration du système éducatif (38%) et la promotion du secteur de la santé (37%).

Le baromètre indique également que parmi les priorités des Tunisiens figurent la lutte contre le chômage (26%), la lutte contre la corruption, le contrôle des prix et les monopoles (11%), et les réforme judiciaire et stabilité politique (3%).

Commentaires: