Envoi de jeunes en Syrie : Mseddi va dévoiler à la justice des documents impliquant Ennahdha

L’ancienne députée Fatma Msseddi comparaitra demain devant la justice dans l’affaire de l’envoi de jeunes tunisiens dans les zones de conflit.

L’affaire remonte à 2019 lorsque la justice avait ouvert une enquête pour revenir sur les circonstances des déclarations de Fatma Messedi qui accusait plusieurs personnes dont des responsables d’Ennahdha d’être impliquées dans l’envoi des jeunes dans les zones de conflit.

S’exprimant ce mercredi 16 février 2022, sur les ondes de Shems FM, l’ancienne députée annonce qu’elle va présenter des documents à la justice prouvant l’implication d’Ennahdha et de l’ancien cadre sécuritaire Abdelkrim Laâbidi dans l’envoi de jeunes tunisiens en Syrie.

Elle rappelle que le mouvement Ennahdha a tenté d’infiltrer la commission parlementaire chargée d’enquêter sur ces réseaux d’embrigadement de jeunes tunisiens.

L’ancienne députée Fatma Mseddi a été condamnée en 2021 à une peine de quatre mois de prison par la Chambre correctionnelle au Tribunal de première instance de Tunis et ce, suite à une plainte déposée par l’ancien cadre sécuritaire Abdelkrim Laâbidi.

Laâbidi qui occupait le poste de chef de la sécurité des avions a porté plainte contre Mseddi qui l’accusait de faciliter l’envoi de Tunisiens en Syrie.

Fatma Mseddi qui accuse Abdelkrim Laâbidi d’avoir facilité l’envoi de Tunisiens en Syrie, faisait l’objet d’une plainte de ce dernier et a été traduite devant le Conseil correctionnel du tribunal pour fausse accusation contre un fonctionnaire public.

Cette affaire remonte à 2018 lorsque Fatma Mseddi avait annoncé avoir reçu des menaces de la part d’Abdelkrim Abidi, impliqué, selon elle, dans les services de sécurité parallèles.

Commentaires: