Hôpital Charles Nicolle : Un médecin agressé pour avoir dénoncé la nonchalance des infirmiers

Le témoignage de ce jeune résident en dit long sur la situation dans nos hôpitaux. A l’hôpital Charles Nicolle en plein Tunis, le médecin a été violemment agressé juste pour avoir revendiqué de meilleures conditions de travail.

Rapportant les faits sur son compte Facebook, Dr. Wajih Dhakar a fait état de son agression par un infirmer travaillant dans le même établissement. Livré à lui-même lors d’une garde de nuit, et en l’absence des infirmiers, le médecin était appelé à examiner plus de 200 patients en urgence.

Il dénonce dans ce sens la nonchalance des infirmiers qui abandonnent leur poste et refusent illégalement de travailler pendant la nuit.

« Ils sont absents alors que des patients risquent leur vie, je travaille tout seul sans aucune assistance alors que les infirmiers étaient tous absents », a-t-il dénoncé, lui qui a été agressé à la suite de l’élaboration d’un rapport adressé à la direction de l’hôpital.

Notons que l’association des jeunes médecins a appelé à un mouvement de protestation lundi prochain pour dénoncer l’agression de ce médecin.

Rappelons que le ministre de la santé Ali Mrabet, a souligné vendredi lors de la réunion périodique consacrée au suivi des derniers développements de la situation pandémique dans le pays, l’impératif de favoriser la protection nécessaire au personnel de la santé contre les agressions répétitives, indique un communiqué rendu public par le ministère.

Commentaires: