Mohamed Ali Boughdiri : « Il y a des scissions au sein de l’UGTT »

Mohamed Ali Boughdiri, secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a appelé, ce jeudi 10 février 2022, à reporter le prochain congrès électif de la centrale syndicale.

Le 25ème Congrès de l’UGTT doit en effet se tenir du 16 au 18 février prochain à Sfax au cours duquel sera élu le nouveau bureau exécutif de la centrale syndicale. A ce titre, on dénombre 38 candidats à l’élection des membres du bureau exécutif.

Mais Mohamed Ali Boughdiri n’est pas de cet avis, estimant « qu’il faut garder la composition actuelle du bureau exécutif en attendant de trouver les solutions permettant d’unir tous les syndicalistes », a-t-il dit sur les ondes de Mosaique fm.

Dans cette déclaration, il a reconnu « qu’il y avait des scissions au sein de l’UGTT résultant du non-respect de la loi fondamentale de la centrale syndicale » et a considéré que le prochain congrès de l’UGTT est illégitime.

Rappelons que le tribunal de première instance de Tunis a rejeté, hier, la demande de suspension du congrès national de l’UGTT, déposée par des syndicalistes.

Des dizaines de syndicalistes membres de l’UGTT, dont Lassaad Yaacoubi et Mohamed Boughdiri, avaient en effet présenté une initiative pour suspendre le congrès national de l’organisation syndicale sur la base de la récente révision de sa loi fondamentale, qui a suscité une large polémique.

Commentaires: