Kais Saied : « J’ai en ma possession des dossiers sur des sommes faramineuses perçues par certains… »

Photo d’illustration

Le président de la République Kais Said a présidé le Conseil des ministres de ce jeudi 10 février 2022, confirmant que le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) sera bel et bien dissous et qu’un décret sera publié pour valider cette dissolution et remplacer le CSM par un autre conseil.

Kais Saied s’en est pris aux juges (corrompus), déclarant que le pouvoir judiciaire est une fonction et non une autorité et que tous les magistrats sont soumis à la loi.

« La fonction judiciaire semble être indépendante, mais en réalité c’est le contraire », a-t-il dit, faisant référence à plusieurs affaires qui n’ont pas été résolues par des juges qui prétendent qu’ils jouissent de l’indépendance et qu’ils ont un pouvoir qui dépasse toutes les autorités », a-t-il martelé.

Kais Saied a estimé que « les magistrats ont un travail qui entre dans le cadre de la constitution, et qu’ils n’ont qu’à appliquer la loi avec impartialité ».

Le chef de l’État a révélé qu’il a en sa possession de nombreux dossiers sur certains (magistrats) qui ont perçu des sommes faramineuses. « Et après ils viennent affirmer que le pouvoir judiciaire est indépendant et qu’il n’y a aucun contrôle sur lui ».

« Le pouvoir judiciaire est une fonction, pas une autorité, et tous les juges sont soumis à la loi… Il ne peut y avoir d’Etat en dehors de l’Etat tunisien », a-t-il dit.

Commentaires: