Fermeture du CSM : Bouzakher dépose une plainte contre le ministre de l’Intérieur

Le Tribunal de première instance de Tunis s’est engagé à examiner un dossier urgent soumis par le président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) contre le ministre de l’Intérieur.

Selon Mosaique fm, Youssef Bouzakher, chef du CSM, a porté plainte pour obliger le ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine, de lui remettre les clés du siège du conseil après sa fermeture lundi dernier devant les employés.

L’affaire sera examinée demain, vendredi 11 février 2022, rapporte la même source.

Le CSM sera bel et bien dissous !

Présidant le Conseil des ministres de ce jeudi 10 février 2022, le Chef de l’Etat, Kais Saied, a confirmé que le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) sera bel et bien dissous contrairement à ce qui a pu être affirmé ces dernières jours.

Il a indiqué qu’un décret sera publié pour dissoudre le CSM et le remplacer par un autre conseil, répondant ainsi au « sceptiques » quant à la dissolution du Conseil, a-t-il fait savoir.

Kais Said a déclaré au début du Conseil des ministres : « Qu’il soit clair que ce CSM sera dissous conformément au décret que le Conseil des ministres examinera aujourd’hui. Il sera remplacé par un autre conseil », a-t-il notamment dit aux ministres.

« L’actuel Conseil Supérieur de la Magistrature dans sa version actuelle est fini ! », a lancé Kais Saied.

Commentaires: