Ons Jabeur et Najla Bouden parmi les cinq femmes arabes qui ont marqué l’histoire en 2021

Deux Tunisiennes figurent parmi les cinq femmes arabes qui ont marqué l’histoire au cours de l’année 2021. Forbes Middle East a publié un article dans ce sens dans lequel il rend hommage aux femmes arabes ayant marqué l’année qui vient de s’écouler. Le média met en exergue les réalisations de ces cinq femmes arabes.

Najla Bouden (Tunisie)

Najla Bouden, première femme à occuper le poste de Cheffe de gouvernement en Tunisie et dans le monde arabe. En succédant à Hichem Mechichi, elle a pris les rênes d’un pays fragilisé par la crise.

Ancienne professeure à l’École nationale d’ingénieurs de Tunis, titulaire d’un doctorat en géologie, elle a fait son entrée dans le monde de la politique il y a seulement dix ans.

Avant sa nomination, Najla Bouden a occupé le poste de responsable de la mise en œuvre du programme de la Banque mondiale au ministère de l’Enseignement supérieur.

Ons Jabeur (Tunisie)

l’année 2021 a été une année faste pour la star tunisienne du tennis, qui est devenue la première Arabe à jouer et à remporter le Championnat du monde de tennis de Mubadala en décembre 2021.

En juin, Ons Jabeur est devenue la première femme arabe à remporter un titre en simple à Birmingham.

Elle est également devenue la première joueuse arabe à atteindre le Top 10 du classement WTA en octobre 2021, position qu’elle occupe toujours. Ons Jabeur a même culminé à la 7ème place le 1er novembre alors qu’une année auparavant elle n’était classée que 31ème.

Elle a également été la première femme arabe à remporter un chelem junior il y a dix ans en 2011.

Les objectifs d’Ons Jabeur sont nombreux cette année. « Je sais que j’ai ma place dans le top 10, c’est ce que j’essaie d’atteindre. J’aimerais entrer dans le top 10 ou 15 avant de viser au-delà. Je veux être n°1 mondiale et gagner des Grands Chelems », ne cesse-t-elle de répéter depuis le jour où elle signé un contrat de partenariat avec Tunisie Telecom.

Nora Al Matrooshi (EAU)

Nora Al Matrooshi est devenue la première femme astronaute aux Émirats arabes unis et dans le monde arabe en rejoignant le deuxième groupe du programme des astronautes des Émirats arabes unis en avril 2021. Elle a été choisie parmi 4000 candidats pour s’entraîner avec la NASA pour de futures missions spatiales.

En 2022, Al Matrooshi entreprendra deux années de formation à la NASA à Houston, au Texas, représentant les femmes arabes dans l’industrie aérospatiale mondiale.

Mona Ataya / Leena Khalil (Palestine / Irak)

Mona Ataya (Palestine) et Leena Khalil (Irak), sont les co-fondatrices de la société de commerce électronique Mumzworld, qui a réalisé la plus grande sortie d’une startup entièrement féminine au Moyen-Orient lorsque le groupe saoudien Tamer l’a acquise en juin 2021.

La plateforme a levé plus de 50 millions de dollars de financement total depuis sa création en 2011. En 2021, Ataya et Khalil se sont classées premières sur la liste Forbes Middle East des 10 femmes derrière les marques technologiques du Moyen-Orient.

Commentaires: