Tunisie : Organisations, associations et personnalités nationales prennent la défense de Raoudha Karafi

Vingt-huit organisations et associations et 46 personnalités nationales ont dénoncé une « campagne de diffamation orchestrée » visant la présidente d’honneur du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Dans une déclaration commune, ils ont fermement condamné « les menaces, le harcèlement et la violence politique » dont fait l’objet la juge « pour avoir exprimé son opinion sur la situation générale et judiciaire lors d’une émission télévisée en date du 21 janvier 2022 ».

Ils ont accusé des pages Facebook qui soutiennent le président de la République d’être derrière des attaques répétées contre le Conseil supérieur de la magistrature et son président.

Les signataires ont appelé le pouvoir exécutif a assumé sa responsabilité de tout préjudice pouvant affecter Raoudha Karafi ou sa famille. Ils ont également appelé le ministère public et la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) à intervenir dans cette affaire.

Commentaires: