La pression augmente sur les services d’urgence, alerte Dr Boujdaria

En pleine cinquième vague épidémique, la Tunisie connait, depuis quelques semaines une augmentation notable du nombre de contaminations au Coronavirus. Malgré l’avancement de la campagne de vaccination, le risque demeure grand pour certaines catégories, mettent en garde les experts.

Dr Rafik Boujdaria, chef du service des urgences de l’hôpital Abderrahmane Mami de l’Ariana, a confirmé que la hausse du nombre des cas commence à se faire sentir dans les hôpitaux. Selon ses dires, la pression augmente sur les services d’urgence à cause du variant Omicron.

Le groupe le plus menacé est celui des personnes âgées et des non vaccinées, selon le post de Boujdaria.

Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, 793 personnes atteintes de la COVID 19 sont actuellement hospitalisées.

48 personnes atteintes de la COVID-19 ont été hospitalisées dans les établissements de santé publics et privés dont 175 personnes étaient en réanimation et 46 placées sous respirateurs artificiels.

Quatre décès supplémentaires et 2834 nouvelles contaminations par la Covid-19 ont été enregistrés le 23 janvier sur un total de 8915 tests réalisés, soit un taux de positivité de 31,79%.

Commentaires: