La peine de prison de Bochra Belhaj Hmida commuée en amende

En marge de sa condamnation à 6 mois de prison l’avocate Bochra Belhaj Hmida avait fait appel du jugement.

La Chambre correctionnelle du Tribunal de première instance de Tunis a examiné, hier, lundi 24 janvier, son appel et a décidé d’accepter l’opposition de Bochra Belhaj Hmida, dans la forme et de modifier le texte de la peine.

De ce fait, la peine de prison a été annulée et Bochra Belhaj Hmida a écopé d’une amende de 200 dinars, rapporte Mosaique fm.

Bochra Belhaj Hmida, a été condamnée, par contumace, le 24 décembre dernier, à une peine de six mois de prison pour fausses accusations envers un fonctionnaire public, suite à une plainte de l’ancien ministre des Sports, Tarek Dhiab datant de 2012.

Commentaires: