Rafik Abdessalem : « Kais Saied a rencontré en secret Emmanuel Macron »

Photo d’illustration | Christophe Petit Tesson/Pool/EPA/Newscom/MaxPPP

Le dirigeant nahdhaoui Rafik Abdessalem a publié, ce lundi 24 janvier 2022, un message sur sa page Facebook, dans lequel il affirme que le président de la République, Kais Saied, s’est rendu, samedi 22 janvier, à Paris en secret, en marge de son entretien téléphonique avec le président Français, Emmanuel Macron.

Rafik Abdessalem affirme ceci : « Peu de temps après l’appel téléphonique de Macron avec Kais Saïd, Ce dernier s’est rendu en secret à Paris pour y rencontrer durant 40 minutes le chef de l’autorité de « protectorat » avant de revenir en Tunisie en cachette« .

Rafik Abdessalem indique que « Kais Saied s’est rendu en France où il été réprimandé par Emmanuel Macron et a reçu des consignes et des instructions relatives à période à venir« .

Depuis des mois, Rafik Abdessalem mène une campagne contre le président Kais Saied, au centre de toutes ses critiques diffusées sur sa page Facebook. Cette fois, le gendre de Rached Ghannouchi a fait fort sans donner les preuves de ce qu’il vient de révéler !

Samedi, le président Kais Saied a eu un entretien téléphonique avec le président français, Emmanuel Macron, portant sur les relations économiques tuniso-françaises ainsi que sur la coopération bilatérale dans les différents domaines.

L’entretien a, également, été l’occasion pour le chef de l’Etat d’évoquer les pas franchis et les prochaines échéances prévues pour sortir la Tunisie de la situation actuelle, a indiqué la présidence de la République.

Kais Saied a, en outre, expliqué que « ce qui est relayé dans certains médias et réseaux sociaux n’a aucun lien avec la réalité », ajoutant que de nombreuses parties « opposées à la démocratie, à la liberté et à la justice » répandent, malheureusement, des mensonges « contre d’importantes sommes d’argent ». Celles-ci visent à « porter atteinte à la Tunisie et au peuple tunisien », a-t-il regretté.

Le chef de l’Etat a, aussi, assuré à son homologue français que les réformes annoncées ont pour but de préserver la liberté, établir la justice et lutter contre tous ceux qui ont pillé l’argent du peuple, lit-on de même source.

Selon un communiqué de l’Elysée sur l’entretien, Emmanuel Macron a encouragé Kais Saied à mettre en place « un programme de réformes nécessaires pour faire face à la crise économique que connait la Tunisie » et a souligné que « la France était prête à apporter son aide ».

« Le président français a salué l’annonce du calendrier de transition et a encouragé le président Saied à mener la transition dans le cadre le plus inclusif possible », lit-on de même source.

Commentaires: