Meurtre d’un policier à Bizerte : Peine capitale contre le principal accusé

La chambre pénale spécialisée dans les crimes terroristes a prononcé, ce vendredi 21 janvier 2022, son verdicts dans l’affaire du meurtre d’un policier, le Commandant Faouzi Houimli, tué à coups de couteaux par un individu radicalisé, le 23 septembre 2019 et l’agression d’un militaire, Mohamed Bejaoui, également à l’arme blanche.

Les jugements rendus vont de l’acquittement à la peine capitale, a annoncé le bureau de presse du Tribunal de première instance de Tunis. Les quatre accusés ont comparu dans cette affaire. Le premier a été condamné à la peine capitale, le deuxième à une peine de sept ans d’emprisonnement et le troisième a écopé de quatre ans ferme. Le quatrième a été acquitté.

Un policier, le Commandant Faouzi Houimli, chef du district de sécurité de la Cour d’appel, avait été poignardé à mort à proximité de la Cour d’appel de Bizerte. L’assaillant avait pris la fuite, sur son passage, un militaire aux alentours de la station de bus de Bizerte lui causant plusieurs blessures.

Le principal accusé avait été arrêté en possession de trois cocktails Molotov qu’il prévoyait d’utiliser en attaquant une patrouille sécuritaire.

 

Commentaires: