Près de 240 entreprises totalement exportatrices s’apprêtent à quitter la Tunisie

Le président de l’organisation “Tunisia Produces”, Moez Hrizi, a déclaré qu’environ 240 sociétés de services entièrement exportatrices vont quitter la Tunisie. Un chiffre qui fait froid dans le dos !

Selon Hrizi, ces entreprises ont déjà lancé les procédures de sortie de la Tunisie, dans le contexte de la détérioration de l’économie nationale en plus des répercussions de la pandémie du Coronavirus.

Sur les ondes de Diwan fm, il a ajouté que la loi de finances 2022 a également joué un rôle majeur dans la prise de cette décision. En effet, les chefs des entreprises totalement exportatrices avaient été secoués par l’article 52 de la loi de finances 2022, qui porte sur la suspension du régime suspensif de la TVA pour les sociétés de commerce international et les sociétés de services totalement exportatrices.

Ce même article avait été épinglé par la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT), estimant que de telles mesures affectent les sociétés de commerce international et les sociétés de services totalement exportatrices et accentuent encore plus la dégradation de l’environnement des affaires à l’échelle nationale.

La CONECT avait également rappelé que les entreprises exportatrices agissent dans un contexte mondial de plus en plus difficile et concurrentiel, ce qui fait que « l’article 52 de la loi de finances 2022 affecte dramatiquement leur compétitivité et leur pérennité ».

A cet effet, Moez Hrizi a confirmé cette information, assurant toutefois que le départ des sociétés vers d’autres destinations n’est pas un nouveau constat, étant donné que des centaines d’entre elles, tunisiennes et étrangères, ont déjà quitté la Tunisie.

Interrogé sur les destinations de ces sociétés, Hrizi a indiqué qu’il s’agit notamment de la Turquie et du Maroc qui proposent des mesures plus souples et des soutiens importants pour les investisseurs étrangers.

Commentaires: