Tunisie : I Watch appelle au boycott de la e-consultation nationale

Dans un communiqué rendu public vendredi 14 janvier, l’ONG I Watch a appelé à boycotter la e-consultation nationale qui a démarré ce samedi.

L’ONG craint que cette plateforme électronique se transforme en base de données exploitable à des fins électorales.

I Watch accuse l’absence de garanties de protection des données personnelles, dénonçant l’absence de transparence dans la mise en place de cette plateforme.

Le directeur général au ministère des technologies de la communication, Chawki Chihi, a annoncé que la plateforme électronique dédiée à la consultation nationale (https://www.e-istichara.tn ) est opérationnelle à partir de ce 15 janvier 2022.

Il a ajouté que cette plateforme, active jusqu’au 20 mars 2022, sera accessible à tous les Tunisiens pour recueillir leurs suggestions qui seront par la suite soumises à un référendum populaire.

En ce qui concerne la participation, les Tunisiens ayant des lignes téléphoniques auprès des trois opérateurs de télécommunications en Tunisie peuvent accéder à la plateforme électronique de la consultation via un code confidentiel accordé après l’envoi d’un SMS.

Il s’agit de composer le code *1712*, suivi du numéro de la carte d’identité nationale, a expliqué le responsable, précisant que cette démarche vise à garantir la participation individuelle et préserver la confidentialité de l’identité de chaque participant.

Commentaires:

Commentez...