Tunisie : Trois partis portent plainte contre le ministre de l’Intérieur

Le Parti Jomhouri, le Courant Démocratique et le parti Ettakatol ont condamné, dans un communiqué commun, les attaques brutales qui ont visé les manifestants anti-mesures présidentielles, ce vendredi 14 janvier 2022 à Tunis.

Ils ont appelé à la libération des personnes arrêtées et à l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de leur « enlèvement ».

Les trois partis ont également confirmé leur intention de déposer une plainte auprès du ministère public contre le ministre de l’Intérieur Taoufik Charfeddine « pour les graves agressions violentes contre des citoyens et leur enlèvement illégal ».

Commentaires: