Tunisie : 12 mille voitures populaires importées chaque année

Qui a dit que le programme des voitures populaires allait prendre fin ? Mehdi Mahjoub, porte-parole de la Chambre syndicale des concessionnaires automobiles a tenu à apporter des précisions, confirmant notamment que ce programme est maintenu.

Intervenant sur les ondes de Mosaique fm, ce vendredi 7 janvier 2022, Mehdi Mahjoub a affirmé qu’il n’y a aucune intention de suspendre le régime des voitures populaires (régime fiscal privilégié).

Ce régime est donc bel et bien maintenu avec la volonté de le renforcer en tentant de rapprocher les prix des voitures populaires avec les véhicules de puissance 5 chevaux fiscaux.

« Cela est possible en réduisant les impôts appliqués aux véhicules cinq chevaux », a-t-il notamment dit. Une manière, selon lui, de réduire la pression sur les voitures populaires.

En attendant, les douze concessionnaires autorisés à importer des voitures populaires disposent chacun d’un quota de mille véhicules par an, soit 12 mille voitures populaires qui seront importées cette année.

Il a, par ailleurs, expliqué que les prix des voitures sur le marché tunisien devraient connaître cette année, en raison de la montée de l’inflation et surtout de la dépréciation du dinar par rapport au dollar et à l’euro.

Commentaires:

Commentez...