Charfeddine : « Des soupçons de terrorisme derrière l’assignation à résidence de Bhiri »

Le ministre de l’Intérieur Taoufik Charefeddine a tenu une conférence de presse pour revenir sur les circonstances d’arrestation et d’assignation à résidence du leader d’Ennahdha Noureddine Bhiri et de l’ancien cadre au ministère de l’Intérieur Fathi Baldi.

Le ministre a annoncé que ces arrestations sont motivées par de véritables soupçons de terrorisme et de corruption relatifs à la délivrance de certificats de nationalité tunisienne, de passeports et d’extraits de naissance d’une manière illégale. « Ces décisions ne sont pas arbitraires et nous travaillons conformément à la loi », a-t-il affirmé.

Et d’annoncer qu’au cours de la dernière période, des mouvements suspects ont été observés et qu’il était impératif de prendre ces décisions.

Le ministre a également expliqué qu’il a averti le ministère public mais ce processus a été entravé.

Commentaires:

Commentez...