I Watch : Les questions de la consultation nationale visent à orienter la volonté du peuple

L’organisation I Watch a estimé que le ministère des Technologies de la communication n’a pas respecté les délais prévus pour le démarrage de la consultation nationale, le 1er janvier 2022, comme l’avait annoncé le président de la République.

I Watch a exprimé son refus du processus d’élaboration de la plateforme électronique de la consultation nationale, appelant toutes les parties intervenantes à respecter le droit des citoyens à l’information et à faire preuve de transparence en optant pour une approche participative.

Aussi, l’organisation a appelé la présidence du gouvernement à clarifier le traitement réservé à l’entreprise chargée de la mise en place de la plateforme sans qu’il y ait eu un appel d’offre ou une application du décret organisant les transactions publiques.

Elle a également dénoncé l’absence du processus participatif et de transparence dans l’élaboration des questions et des axes de la consultation, estimant que les questions posées « ne sont qu’une tentative d’orienter la volonté du peuple et de restreindre son droit à décider de son avenir ».

Par ailleurs, I Watch a appelé à lui permettre de participer « aux opérations blanches », et de procéder à un audit indépendant quant à la sécurité informatique de la plateforme et le degré de respect des données personnelles des participants.

Commentaires: