Tunisie : Un conseil des ministres axé sur la justice et le CSM

Le président de la République, Kais Saied a présidé, ce jeudi 30 décembre au palais de Carthage, un conseil des ministres au cours duquel plusieurs questions en rapport avec l’actualité ont été évoquées.

Au cours de ce conseil ministériel, il a été question de la situation sanitaire et des préparatifs pour faire face à une éventuelle nouvelle vague de contaminations au Covid-19 en Tunisie. Dans un autre registre, les produits de base et le contrôle des prix ont également été évoqués.

D’autre part, le conseil ministériel a approuvé un décret présidentiel amendant et complétant le décret gouvernemental n°2018-420 du 7 mai 2018, portant organisation des greffes des juridictions de l’ordre judiciaire et fixant les conditions d’attribution et de retrait des emplois fonctionnels spécifiques les concernant.

Kais Saied a relevé que la loi relative au Conseil supérieur de la Magistrature (CSM) est le résultat de l’intrusion de parties non spécialisées et de la pression exercée par certains groupes.

L’assainissement du pays nécessite une justice équitable, a-t-il ajouté, appelant les magistrats loyaux à guérir le pays de ses maux. Cité par un communiqué de la Présidence de la République, le Chef de l’Etat a, également, souligné le besoin de revoir l’organisation administrative au sein des tribunaux pour éviter les dépassements enregistrés dans certaines juridictions.

Signalons qu’à l’ouverture de ce conseil, Kais Saied a adressé ses vœux aux Tunisiens à l’occasion de la nouvelle année administrative, mettant en avant l’importance d’œuvrer en vue d’un avenir meilleur qui rompt avec les années difficiles qu’a connues le pays.

Commentaires: