« Déposer un recours contre la loi de Finances 2022, c’est impossible ! », dénonce Ajbouni

« Pour la première fois dans l’histoire du pays, les Tunisiens n’ont aucune information sur la loi de Finances, à quelques jours du début de la nouvelle année », a déclaré Hichem Ajbouni, ancien député et dirigeant au Courant Démocratique.

Lors d’un entretien téléphonique accordé ce mardi 28 décembre 2021, à Shems fm, il a expliqué que la Constitution stipule la nécessité d’adopter la loi de Finances avant le 10 décembre, chose qui n’a pas été respectée cette année.

Ajbouni a estimé que le décret de finances « parachuté » contient des mesures fiscales qui ne répondent pas à la gravité de la situation, notamment au vu de l’incertitude, de la notation souveraine catastrophique de la Tunisie et des indicateurs économiques négatifs et dangereux.

Pire, il n’est pas possible de faire recours contre cette loi « qui ne contient aucune vision, seulement des mesures prothétiques, dont certaines ont été abandonnées au cours des dernières années ».

Pour le politicien, la loi de finances a été imposée à un moment où la Tunisie manque de vision stratégique et les pouvoirs sont rassemblés entre les mains d’une seule personne.

Commentaires: