Tunisie : Le président Kais Saied dément la version fuitée du PLF 2022

Le président de la République, Kais Saied a démenti, lors d’un conseil ministériel restreint, tenu mercredi, à Carthage, les informations circulant sur certains réseaux sociaux concernant le projet de loi des Finances 2022.

Il a affirmé lors de ce conseil ministériel tenu en présence de la Cheffe du gouvernement Najla Boudin, le ministre des Finances Sihem Namsia et le ministre de l’Economie et de la planification Samir Saied, que ce projet est élaboré dans le cadre de la volonté de l’Etat d’adresser des messages positifs aux différents acteurs économiques du pays, à ses partenaires et aux bailleurs de fonds étrangers, tout en veillant à garantir les équilibres des finances publiques en 2022, afin de favoriser une reprise économique à moyen terme.

Les réformes prévues dans le cadre projet de loi de finances de 2022, permettront selon un communiqué de la présidence de la République, de réaliser une croissance économique globale et durable, d’améliorer le climat des affaires et de restaurer la confiance avec les partenaires de la Tunisie, ainsi que de préserver le rôle social de l’Etat et d’instituer une fiscalité équitable et allégée aussi bien pour les individus que pour les entreprises.

Il s’agit également, d’améliorer la gouvernance du secteur public et de renforcer les mesures de lutte contre les répercussions de la crise sanitaire.

Le projet de loi de finances pour l’année 2022 comporte plusieurs mesures économiques destinées à soutenir les entreprises, à encourager l’initiative privée et la création d’emploi, à mobiliser l’épargne pour stimuler l’investissement, ainsi qu’à améliorer le climat des affaires et encourager l’économie sociale et solidaire.

Il prévoit également, des mesures pour la lutte contre l’évasion fiscale et la contrebande et favoriser l’intégration de l’économie parallèle et la généralisation de la numérisation, avec au programme la création d’un fonds de partenariat public privé, le renforcement des fonds propres des entreprises et la facilitation de leur accès au financement, et l’accélération de la création des entreprises à distance, ainsi que le doublement des fonds alloués aux projets individuels crées par les jeunes.

Le projet de loi de finances pour l’année 2022 comprend aussi , d’autres mesures visant à favoriser l’économie verte, le développement durable et la transition énergétique.

Il s’agit d’après la même source d’encourager le recours aux énergies alternatives, de préserver l’environnement et de financer les activités de contrôle, de tri et de valorisation des déchets.

Commentaires:

Commentez...