Marzouki réagit à sa condamnation : « L’apprenti dictateur partira ! »

L’ancien président Moncef Marzouki a été condamné, hier mercredi 22 décembre 2021 par contumace à une peine de quatre ans de prison avec effet immédiat.

Réagissant à cette condamnation sur son compte Facebook, Marzouki a dénoncé « l’implication du président de la République Kais Saied dans cette affaire ».

Pour lui, qui a aussi été condamné durant les règnes de Bouguiba et de Ben Ali, cette nouvelle condamnation ne « le privera pas de défendre les causes pour lesquelles il se bat ».

« J’ai été condamné plus d’une fois sous le règne de Bourguiba. J’ai été jugé sous le règne de Ben Ali, et maintenant un jugement est rendu contre moi pendant le règne de Kais Saied. Bourguiba et Ben Ali sont partis, et les causes pour lesquelles j’ai été jugé ont triomphé. Cet apprenti dictateur partira également et les causes pour lesquelles j’ai été jugé triompheront », a-t-il posté.

Rappelons qu’un mandat d’amener international avait été émis par la justice tunisienne contre l’ancien président de la République le 4 novembre dernier et qu’une enquête judiciaire avait été ouverte le 15 octobre dernier conformément à l’article 23 du code pénal et suite aux déclarations de l’ancien chef de l’Etat.

Moncef Marzouki est accusé de s’être adressé à des pays étrangers pour nuire aux intérêts de la Tunisie en référence au report du sommet de la Francophonie.

Commentaires: