Tunisie : Toute négociation avec les syndicats nécessite désormais l’autorisation de la Kasbah


Alors que les relations entre le gouvernement et l’UGTT sont déjà tendues, la cheffe du gouvernement Najla Bouden veut imposer ses conditions s’agissant des négociations et pourparlers avec les syndicats.

Selon une circulaire en date du 9 décembre, Bouden a sommé les ministres, directeurs généraux, directeurs et responsables de la fonction publique et du secteur public à revenir vers la présidence du gouvernement pour entamer toute discussion avec les parties syndicales.

La circulaire citée par Mosaïque FM, invite en effet les responsables précités à obtenir l’aval de la Kasbah à travers son secrétariat pour pouvoir engager ces négociations.

Selon la même source, Najla Bouden a annulé une circulaire publiée à l’époque de l’ancien chef du gouvernement Mehdi Jomaa qui permet aux responsables d’entamer librement ces négociations.

Cette nouvelle mesure intervient dans le cadre des restrictions budgétaires que veut imposer le gouvernement pour rationaliser les dépenses publiques.

Commentaires: