Une auto-immolation d’un « militant » derrière l’incendie au siège d’Ennahdha

Les circonstances de l’incendie ayant ravagé le siège central du mouvement Ennahdha à Montplaisir, Tunis, commencent à s’éclaircir.

Selon le leader au sein du mouvement islamiste, Mohamed Goumani, un ancien prisonnier politique s’est immolé par le feu à l’intérieur du siège du parti provoquant cet incendie. Ce responsable partisan affirme que l’incendie serait, en effet, lié à cette tentative de suicide.

Pour sa part, dans un communiqué rendu public dans l’après-midi de ce jeudi 9 décembre 2021, le parti annonce le décès « d’un militant du mouvement », « d’autres personnes ont subi des blessures ».

Notons que selon plusieurs sources, il s’agit d’un ancien prisonnier politique qui s’est introduit au sein du siège d’Ennahdha et suite au refus de sa demande de rencontrer Rached Ghannouchi, il s’est immolé par le feu.

Commentaires:

Commentez...