Tunisie : Abir Moussi de nouveau menacée de mort

La présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, a déclaré avoir reçu des menaces de mort par le biais d’un SMS envoyé au téléphone du député Majdi Bouthina.

Invitée sur Jawhara fm, Moussi a indiqué que le message provenait d’un inconnu et incluait une menace explicite pour les deux députés gelés.

Elle a expliqué que le parti a chargé un huissier notaire d’inspecter le SMS et de déposer une plainte à cet effet pour dévoiler ceux qui se cachent derrière ces menaces, notant que « le compte Facebook de la personne suspectée d’avoir envoyé le message contient des insultes et des diffamations à son encontre, et indique qu’elle soutient président Kais Saied depuis 2019 ».

« Je ne me sens pas en sécurité tant que ceux qui gouvernent la Tunisie refusent de tenir les terroristes pour responsables », ajoute-elle.

Il ne s’agit certes pas de la première fois que la présidente du PDL se dit menacée. En mai 2020, Moussi avait été convoquée par l’unité d’investigation dans les crimes terroristes qui l’avait informée de menaces de mort la visant.

Commentaires:

Commentez...