Tunisie : Que va annoncer Kais Saied le 17 décembre ?

Selon certains échos et indiscrétions à Carthage, le chef de l’Etat Kais Saied s’apprête à annoncer un ensemble de décisions qui s’annoncent importantes à la poursuite de la mouvance du 25 juillet. Les déclarations du président de la République faites hier lors d’un conseil ministériel les confirment.

En effet, le président de la République Kaïs Saïed a présidé hier jeudi, au palais de Carthage, le Conseil des ministres qui a été consacré à l’examen et à l’adoption d’une série de projets de décrets-lois et de décrets présidentiels.

Et de faire savoir que les échéances attendues par les Tunisiens seront annoncées au cours des prochains jours. Une annonce majeure dans la mesure où depuis plus de quatre mois, il maintient le flou autour de son passage en force effectué le 25 juillet dernier. Constitution, parlement, régime politique et autres, le chef de l’Etat s’apprête à tout expliquer.

D’ailleurs, hier, il a décidé de changer, par décret présidentiel, la date anniversaire de la Révolution qui sera fêtée à partir de cette année le 17 décembre au lieu du 14 janvier. C’est une sorte de préface aux décisions qu’il compte annoncer en cette période.

Ainsi Kais Saied s’efforcera de détailler le calendrier politique de la prochaine période comme notamment la tenue d’un referendum électronique pour le changement du régime politique tunisien, mais aussi la date du retour à la vie parlementaire.

Le chef de l’Etat annoncerait également un ensemble d’initiatives présidentielles à l’issue de projets de décrets comme notamment ceux portant sur la réconciliation pénale et la mise en place d’entreprises citoyennes.

Il serait également question d’un projet de réforme de l’économie nationale et d’un ensemble de lois régissant la vie économique dans une tentative de booster le développement et l’investissement.

Le président de la République proposerait également sa vision de la réforme de la justice qui selon ses dires, serait derrière certaines affaires de corruption. Dans ce sens, le chef de l’Etat présentera un projet pour l’écourtement des délais des affaires judiciaires.

Pour faire court, lors de sa prochaine sortie médiatique, fort probablement le 17 décembre prochain, le chef de l’Etat entamera la phase de sortie de l’état d’exception tout en donnant lieu à une nouvelle phase de réformes qui s’annonce compliquée.

Car il faut rappeler, le président tunisien Kais Saied avait assuré, il y a deux semaines, « préparer la sortie » de l’état d’exception en vigueur depuis le 25 juillet en Tunisie, lors d’une conversation téléphonique avec le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, a indiqué ce dimanche la présidence tunisienne.

Commentaires:

Commentez...