Grève surprise à la SNCFT : « Le non-versement des salaires, un dangereux précédent », estime Taboubi

Le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail, Noureddine Taboubi, a réagi à la grève surprise déclenchée au sein de la Société Nationale des Chemins de Fer de Tunisie (SNCFT) et qui a provoqué la paralysie du trafic ferroviaire.

En référence aux revendications des agents de la SNCFT, qui exigent notamment le versement de leur salaire du mois de novembre, Noureddine Taboubi a qualifié le non-versement des salaires de dangereux précédent, dans une déclaration accordée à Mosaique fm.

Le trafic de trains a été suspendu, ce mercredi 1er décembre à la gare centrale de Barcelone à Tunis, suite à un mouvement de protestation initié par le syndicat des employés de la SNCFT.

Ce mouvement de protestation intervient sur fond de retard dans le décaissement des salaires du mois de novembre jusqu’à ce jour, l’absence de nomination d’un nouveau directeur général à la tête de la société, et la perturbation de la ligne n°13 reliant Sfax et Gafsa-Tozeur.

Rappelons, au passage, que le PDG de la SNCFT, Belgacem Tayaa a été limogé le 8 octobre dernier par le président de la République, Kais Saied, en marge de la collision de deux trains qui avait eu lieu à Mégrine Riadh, faisant 33 blessés.

Commentaires:

Commentez...