Tunisie : Le PDL condamne le retour au favoritisme dans les nominations

Le Parti destourien libre (PDL) a dénoncé le retour à la case du contrôle des articulations de l’administration par le biais de nominations basées sur le favoritisme, les satisfactions et les récompenses en échange de services électoraux.

Dans un communiqué publié ce dimanche 28 novembre 2021, il a considéré qu’une telle façon de diriger l’État n’est rien d’autre qu’un dévouement à la corruption politique et l’administration.

Le parti a condamné l’utilisation par le chef de l’autorité existante de tous les pouvoirs réunis entre ses mains pour établir un système administratif et politique au service de son projet personnel au lieu de se concentrer sur la fourniture de solutions aux problèmes économiques, sociaux et financiers.

Commentaires: