Tunisie : Abir Moussi fustige le Chef d’État

 

Dans un discours qu’elle a prononcé devant ses partisans, la présidente du Parti destourien libre (PDL) Abir Moussi a vivement critiqué le président Kais Saied.

A la place de la Kasbah, Moussi a indiqué que les participants au sit-in ont été harcelés dans le but d’empêcher le succès de la protestation, citant la fermeture de toutes les entrées menant à la place.

Elle a estimé que le Président de la République contribue à la détérioration de la situation dans le pays, ajoutant qu’il n’a aucune expérience économique, aucune connaissance de l’administration de l’État, aucune vision, aucune stratégie et aucune connaissance des problèmes du citoyen tunisien.

Elle a également critiqué l’orientation politique du président de la République et l’a accusé d’avoir négligé la crise économique et d’avoir décidé les mesures exceptionnelles « en guise de couverture pour la mise en œuvre de son propre programme électoral ».

Les partisans du Parti destourien libre manifestent, ce samedi 20 novembre 2021, à la place de la Kasbah, au milieu d’un important déploiement sécuritaire pour appeler notamment à la dissolution du Parlement et à la tenue d’élections législatives anticipées.

Cette manifestation tend aussi à mettre en garde contre l’autoritarisme estimant qu’il est désormais impératif de passer à une situation politique stable à travers des institutions démocratiques élues capables d’engager le processus de sauvetage du pays.

Le PDL appelle, depuis quelque temps à dissoudre le parlement et à organiser des élections législatives anticipées dans les plus brefs délais, critiquant à chaque occasion le Chef de l’Etat qui aurait opté pour « l’opacité » autour des politiques générales et des priorités établies.

Commentaires:

Commentez...