Tunisie : L’UGTT appelle à des élections législatives anticipées

Pour l’UGTT, la Tunisie s’enfonce de plus en plus dans une crise inédite. La solution, explique-t-on, n’est autre que d’organiser des élections anticipées.

Le secrétaire général adjoint de l’UGTT Sami Tahri a appelé à la modification de la loi électorale et l’organisation d’élections législatives anticipées pour faire sortir le pays de la crise politique actuelle.

Il a souligné vendredi à Sfax, à l’ouverture des travaux de la commission administrative exceptionnelle de l’union régionale du travail à Sfax qui se tient dans le cadre des préparatifs de son congrès régional les 14 et 15 décembre prochain, que la prochaine étape sera difficile non seulement pour la centrale syndicale en tant qu’organisation nationale et sociale, mais aussi pour toutes les parties intervenantes dans le pays.

Tahri a affirmé que toutes les parties doivent contribuer à trouver des solutions pour faire sortir le pays de la crise actuelle, selon une vision claire afin d’éviter l’effondrement financier et sécuritaire que connaissent certains pays à l’instar du Liban, la Syrie et la Libye.

Il a rappelé l’adhésion de l’UGTT aux mesures du 25 juillet dernier les qualifiant « d’opportunité historique visant à rectifier le processus et sauver le pays » précisant que la centrale syndicale qui s’est opposée au retour des activités du parlement et rejeté le paysage politique précédent le 25 juillet, n’accepte pas l’exclusion des partis politiques et des organisations ».

Commentaires:

Commentez...